Boites aux regards

Affleurant de la profondeur, la lumière intermittente transforme la vision en lecture, le miroir en écran, la sensation en interprétation : un petit saut tautologique duplique le regard, trouble l’esprit et nous transporte au seuil de l’absence et de la présence, l’une ou l’autre toujours en devenir.

Verre, oxydes de cuivre et d’argent, plomb, zinc, néon, gravure // environ 180cm x 11cm